la roulotte

Lieu de vie d'un vagabond
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lyselle Et Agagamemnon...

Aller en bas 
AuteurMessage
Tang
Admin
avatar

Nombre de messages : 800
Age : 49
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Lyselle Et Agagamemnon...   Sam 18 Aoû - 21:50

Fiche de Lyselle

Citation :
Né(e) le 09 Mars 2006

Dernière adresse connue
Pays : Royaume de France
Comté/Duché : Comté du Languedoc
Village : Alais

Lyselle est MORT.

Niveau : 3
Points de réputation : 209
Argent : 177

Lyselle est boulanger.

Lyselle cultive des légumes, des légumes.

Dernière connexion le 05 Aout 2007 à 21h08

Accorder sa confiance à Lyselle

Envoyer un courrier à Lyselle

Profil RP

J'ai vécu une enfance heureuse, dans une petite chaumière isolée, entre deux parents aimants et attentionnés.
J'ai donc grandi à l'écart de l'animation des villages, seule la plupart du temps, j'avais peu d'amis pour partager mes jeux...
Mes parents m'ont appris la détermination et le courage, ils ont toujours travaillé dur pour subvenir à nos besoins, et m'ont transmis cette tenacité qui était la leur...
Au plein coeur de l'hiver 1454, ils furent emportés par une mauvaise grippe, me laissant seule en ce lieu isolé où j'avais vu le jour. Leur souvenir hantait mes jours et j'ai fini par prendre la route, à 16 ans à peine, pour errer par les chemins ne sachant trop où aller, évitant les endroits trop peuplés ...
Mes pas me menèrent bientôt à Polignac, où je décidai de m'arrêter, ma solitude me pesant trop...
J'y fut accueilli chaleureusement et élut domicile pour mes premiers jours au village "aux mille douceurs".
C'est là également que je découvris que ceux que j'avais toujours crus être mes parents m'avaient en fait reccueillie, à l'âge de 8 ans, après le massacre de mes vrais parents dont j'avais été témoin même si je n'en avais jusqu'alors gardé aucun souvenir. C'est en retrouvant mon frère Maxfan, ici, à Polignac, que la mémoire me revint...
A dater de ce moment, j'ai commencé à mener,à Polignac, une vie heureuse, auprès de mon cher frère Max, et du bel et tendre Orodril, mon fiancé depuis peu, qui a conquis mon coeur.
J'ai d'abord élevé des cochons, aidée dans ma tâche par mon fidèle compagnon Procyon (cadeau de mon cher Orodril) qui me suit partout...

Quelques temps plus tard, je fis la connaissance en taverne de Lestatvampyre, que je pris sous mon aile fragile afin de le guider à son arrivée à Polignac. Les est adorable et si gentil, il devint rapidement un ami, fidèle.

Le temps passa, je devins meunière comme mon cher et tendre.

Mais les choses commencèrent à changer... la vie n'est pas toujours un long fleuve tranquille...

Au retour d'une longue retraite pendant laquelle bien des événements sombres-que je n'ai toujours pas compris pour la plupart- se passèrent dans notre petit village habituellement sans histire, c'est le coeur gros que je rachètai le champ de Les qui désirait s'en aller, comme beaucoup d'autres d'ailleurs... Il pouvait voler de ses propres ailes maintenant... il n'avait plus besoin de moi et il ne trouvait plus sa place ici... Mais il restera toujours dans mon coeur... et puis... il ne s'était pas installé très loin... j'irai le voir un jour, dans sa nouvelle vie !

C'est à cette période que commença une série de grands bouleversements. J'achetai une taverne et en profitai pour changer de métier... La meunerie, ce n'était pas pour moi... Je commençais à le prendre en horreur, ce moulin qui m'enlèvait mon Orodril, que je ne voyais plus !

Je devins donc boulangère.
Mon Orodril passait de moins en moins de temps avec moi et je désespérais de le voir... Je pleurais toutes les larmes de mon corps qui se dessèchait petit à petit... Il projetait même de partir, sans moi... ses démons resurgissaient du passé et le rattrapaient... disait-il...
En attendant, j'étais malheureuse, si malheureuse...

Je sombrais la nuit dans d'horribles cauchemards, dans lequel je me sentais prisonnière des eaux tour à tour déchainées et calmes de la vie...

Un loup s'en va, un autre s'en vient.

Une lueur d'espoir au bout du tunnel...

Agagamemnon...
Agagamemnon... qui m'en indiquait la sortie avec une patience infinie.
Agagamemnon, qui avait attiré mon regard quelques temps auparavant déjà, à mon retour, dans les ruelles de Polignac...
Agagamemnon, qui sut trouver les gestes et les mots qui guerirent mon coeur meurtri.
Et c'est une nouvelle naissance qui s'offrait à moi, pleine de promesses de joie et d'amour, je me sentais revivre, attendant son retour avec impatience, portée par l'espoir que ces sentiments qui embrasaient mon coeur fussent aussi les siens...

Mais cette séreinité retrouvée ne dura pas... à nouveau perturbée par de terribles images qui rythmaient mes nuits me faisant craindre le pire pour Aga, parti récemment vers la mer,je me mis en route moi aussi, guidée par la crainte et l'amour.
Et c'est après un long et pénible voyage, une halte au Lys de Fer à Alais, qui fut le décor d'évenements effroyables (tuerie sauvage, enterrement d'un mort qui ne l'était pas...), une autre entre Montpellier et Béziers, pour me soigner d'une étrange fièvre qui me garda alitée quelques temps, que je le retrouvais enfin, sur la plage féérique de cette ville dévastée par les combats qui y avaient fait râge, combats auxquels il avait bien malgré lui participé.

J'étais partie de Polignac, inquiète, éperduement amoureuse, ne sachant trop quel accueil il me réserverait, j'y revins, en compagnie de l'homme qui faisait battre mon coeur, heureuse enfin, en ces fêtes de fin d'année.

J'y retrouvais doucement mes habitudes.

Peu après notre retour, c'est un Aga quelque peu rougissant, un charmant bouquet de fleurs sauvages à la main, qui me fit la demande la plus émouvante qui soit, avec, une fois n'est pas coutume, le plus grand sérieux du monde... Le mariage... Il me demandait en mariage... J'acceptai, bien évidemment, le coeur près à exploser de joie.
Amoureux et insouciants, nous coulâmes des jours heureux. Je partageais mon temps entre Aga, la boulangerie, les vaches, la taverne et la soule (l'équipe avait une réputation à tenir, quand même... et Aga capitainait avec brio...). Les journées étaient chargées mais ô combien merveilleuses aux côtés de mon Prince Charmeur.

Entre les occupations journalières nombreuses les jours de semaine, les matchs et l'élection de miss polignac 1455 que je remportai d'ailleurs, nous ne trouvâmes pas le temps de concrétiser ce grand projet d'épousailles qui nous tenait à coeur, enfin... pas de façon conventionnelle et moralement irréprochable en tout cas...

Depuis quelques temps, je me sentais.. différente... fatiguée... Le doute ne fut bientôt plus de mise, j'attendais un enfant. Je portais en mon sein, le fruit de notre amour si fort.

De grands changements s'annonçaient...
Ce bébé... et puis... ce déménagement que nous projetions. Aga avait envie de changer d'horizon...
Dans mon état, il vaudrait mieux ne pas trop trainer... Le voyage vers Alais serait long et pénible...

Après une soirée plus riche en mauvaises nouvelles qu'en bonnes (puisque j'appris ce soir là que mon cher frère Maxfan venait de perdre son épouse et l'enfant qu'elle portai) et très mouvementée à "La Belle Bleue" où un groupe de brigands avait été le catalyseur d'une bagarre générale incluants quelques amis Languedociens de passage, nous fermâmes la taverne saccagée et préparâmes nos affaires...

Alais, nous voici...



---------------------------------------
---------------------------------------

Lyselle Au Pays de Nulle Part ou... De l'Autre Côté du Miroir.

Un soir où j'attendais mon cher et tendre Orodril en taverne, je vécus une expérience à la fois troublante et inexplicable mais... inoubliable...

Alors que j'étais assise à la tablée, perdue dans mes pensées, je fus soudain tirée de mes rêveries par Sieur Djedge dont j'avais fait la connaissance le matin même.

A la réflexion, quand j'y repense aujourd'hui, je ne pourrais expliquer comment il s'est soudain trouvé là.

Toujours est-il qu'il m'informa se trouver à un endroit où il ne devrait pas être.... Il était en effet censé être en déplacement et était fort surpris de se retrouver ici, dans cette situation bien étrange.

Je n'ai pas tout de suite compris ce qui se passait... que quelque chose d'à la fois bizarre et fabuleux était en train de se produire. Intriguée par ses paroles , je l'écoutai avec attention, tout en réfléchissant parfois à voix haute.

Djedge se trouvait quelques temps auparavant sur les chemins alors que moi je me trouvais seule en taverne...
Puis, il se retrouve subitement ici... dans la taverne dans laquelle il se trouvait plus tôt dans la journée... mais... en ma compagnie... à une heure déjà très avancée...
Lui... dans son passé... et moi... dans mon présent...
ou alors... lui... dans son futur (le futur de son passé, pour moi) et moi... dans son passé...
Hummmmmm, après tout, le présent n'est que le futur du passé...
En tout état de cause, nous étions là, l'un en face de l'autre, dans une situation qui n'aurait jamais dû être...

Les intenses réflexions que nous inspirait la situation commença à lui donner des migraines... aussi nous en profitâmes pour faire plus ample connaissance.

Je découvris alors que son griffon, Griffonitôt, était, contre toute attente, un petit être adorable... mangeant de la purée d'asticots et buvant du pipi de chat mais adorable quand même. D'ailleurs, il s'est bien entendu avec Procyon.

Nous avons passé le temps comme on pouvait, dans l'attente que les choses reviennent dans l'ordre rapidement.
Nous buvions bières et infusions de queues de cerises, cerises sorties tout droit, je ne sais comment du sac à dos de Djedge.. à cette période de l'année... autre phénomène des plus étranges... surtout que ce sac à dos semblait receler des trésors tous plus époustouflants les uns que les autres.
Mais... passons... le temps commençait à nous sembler et long...

Djedge, cherchant à comprendre ce qui nous arrivait, eut soudain l'idée d'ouvrir la porte de la taverne... Quelle ne fut pas alors notre surprise de découvrir que celle-ci flottait... au milieu de nulle part... dans... le néant des limbes? ... les ténèbres insondables de l'espace?... une dimension parallèle?... au delà du réel ?... Je n'en saurais sans doute jamais plus...

Il fallait faire quelque chose... Djedge décida d'envoyer, à conte-coeur car cela pourrait s'avérer dangereux, son griffon chercher du secours, lui confiant le brin de lys des vallées (un peu séché)que j'avais encore dans les cheveux.
Nous assistâmes alors à quelques ratés dans la distorsion espace-temps...
Je ne savais trop si cela constituait un mauvais présage ou si cela annonçait un prochain retour à la normale....
J'attendis, le coeur battant, la suite des évenements.
Quel ne fut pas notre soulagement de voir entrer quelques instants plus tard... Angel !... ça y était ! Nous étions de retour ! Enfin ! Quel voyage !

Le lendemain matin, je me demandais encore si je n'avais pas rêvé...mais le bas de ma robe, légèrement brûlé lors de la confection de cette infusion de queues de cerises me fit comprendre qu'il s'était bel et bien passé quelque chose d'étrange dans cette taverne ce soir là.

Profil HRP

Lyselle n'a pas rempli sa description HRP.

Centres d'intéret

Lyselle n'a pas précisé ses centres d'intérêt.

Informations HRP

Lyselle n'a pas fourni d'informations HRP.

Les dernières personnes a avoir fait confiance à Lyselle :
Conbrone
Orfeo
Redja
Point Annulé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tang
Admin
avatar

Nombre de messages : 800
Age : 49
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Lyselle Et Agagamemnon...   Sam 18 Aoû - 21:53

Fiche de Agagamemnon

Citation :
Né(e) le 29 Juillet 2006

Dernière adresse connue
Pays : Royaume de France
Comté/Duché : Comté du Languedoc
Village : Alais

Agagamemnon entreprend actuellement une retraite spirituelle.

Niveau : 2
Points de réputation : 70
Argent : 1

Agagamemnon est meunier.

Agagamemnon ne cultive ni n'élève rien.

Dernière connexion le 30 Juin 2007 à 20h29

Accorder sa confiance à Agagamemnon

Envoyer un courrier à Agagamemnon

Profil RP

Né dans le doux village de Montferrand, Agagamemnon passe quelques années à travailler aux champs ou à porter les courses et l'eau pour les boutiquiers de la rue. Vers l'âge de 8 ans, son père le confie à un oncle apothicaire habitant Clermont. Il découvre la vie de la grande ville. Son oncle lui apprend à lire et à écrire en l'envoyant fréquenter l'école paroissiale, puis en l'entretenant dans la passion des livres. Les calculs et les écritures d'un employé d'échoppe prennent petit à petit la place des travaux monotones du manouvrier ou du garçon de courses. Agagamemnon découvre les troubadours et les conteurs qui déclament leurs stances du haut de leurs tréteaux de bois peint. Il apprend à leur contact les rudiments de l'art des rimes , de même qu'à manier le luth, avec un bonheur tout relatif mais beaucoup de conviction !

Vers l'âge de 20 ans, Agagamemnon prend le large et les chemins d'Auvergne. Un an d'errance plus tard, il pose enfin son balluchon à Polignac où il acquiert un champ de blé, qu'il cultive entre deux voyages quand il en a le temps. Agagamemnon aime marcher sur les chemins du Royaume.

----------------------------------------

Description : jeune homme de taille moyenne, cheveux roux, yeux gris-verts, généralement habillé de braies vertes, chausses rouges ou beiges, chemise de lin simple. Cultivateur de blé, bûcheron à ses heures, joueur de soule : c'est un gars sportif et tonique. Sait aussi se battre avec son bâton, mais n'a rien tout de même d'un professionnel des arts martiaux... Capable d'escalader arbres et murs pas trop lisses, bon chasseur aux sens affûtés (un reste des braconnages de son enfance). Ne déteste pas trousser quelques vers pour les demoiselles, vider un nombre appréciable de chopes ou se de poser des questions existentielles. Aime observer les gens.

----------------------------------------

Profil HRP

Agagamemnon n'a pas rempli sa description HRP.

Centres d'intéret

Agagamemnon n'a pas précisé ses centres d'intérêt.

Informations HRP

Agagamemnon n'a pas fourni d'informations HRP.

Les dernières personnes a avoir fait confiance à Agagamemnon :
Max12
Pouypouy40
Namarië
Sebwood
Lyselle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lyselle Et Agagamemnon...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la roulotte :: Autour de Tang :: La naissance-
Sauter vers: